Articles récents

Les archives

Éloignez-vous du Nouveau-Mexique, il est temps de libérer plus de loups

lobo_duo_logo (2)sm

Bien que le Nouveau-Mexique ait rejeté la demande du US Fish and Wildlife Service (USFWS) de relâcher des loups mexicains dans la nature en 2015, l'agence fédérale a annoncé lundi son planifier pour libérer une seule famille de loups élevés en captivité dans l'État et implanter des chiots nés en captivité dans des meutes sauvages via des événements croisés. L'USFWS a choisi d'aller de l'avant malgré les objections de l'État expliquant qu'il a la responsabilité, en vertu de la loi fédérale, de faciliter le rétablissement des espèces en danger critique d'extinction et que les libérations font partie de cet effort.

Maintenant, le Nouveau-Mexique envisage de porter plainte. Le département de la chasse et de la pêche du Nouveau-Mexique a confirmé mercredi que ses avocats avaient déposé un avis d'intention de poursuivre l'USFWS au sujet des versions proposées par l'agence pour 2016, citant le plan comme "agressif".

Agressif? Le plan de la Fed est tout sauf cela.

Seuls 97 loups restent dans le paysage sauvage (47 dans le NM), une baisse significative par rapport au nombre de 110 de l'année précédente. Les loups mexicains dans la nature sont non seulement confrontés à des tirs illégaux, mais aussi à la consanguinité de trop peu d'animaux avec peu de choix de partenaires. La consanguinité se traduit par des portées plus petites et moins de chiots survivant jusqu'à l'âge adulte, ce qui augmente les risques d'extinction.

La science dit que le rétablissement du loup mexicain nécessite de relâcher plus de groupes familiaux dans la nature. Et le meilleur habitat inoccupé restant existe au Nouveau-Mexique. Ainsi, la libération de loups là-bas est essentielle pour augmenter le nombre et améliorer la santé génétique de la population sauvage.

Le massacre incessant par les humains a déjà conduit les loups mexicains à l'extinction dans le passé. Aucune espèce ne devrait avoir à faire face à l'extinction aux mains de l'humanité, encore moins deux fois.

Les lobos sont prêts et la nature appelle. Il est temps de libérer plus de loups.

Arrière plan

La Loup gris mexicain (Canis lupus baileyi) ou "lobo" est la lignée de loups la plus génétiquement distincte de l'hémisphère occidental et l'un des mammifères les plus menacés d'Amérique du Nord. Au milieu des années 1980, la chasse, le piégeage et l'empoisonnement ont provoqué l'extinction des lobos à l'état sauvage, avec seulement une poignée restant en captivité. En 1998, les loups ont été réintroduits dans la nature dans le cadre d'un programme fédéral de réintroduction en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition. Aujourd'hui aux États-Unis, il existe une seule population sauvage comprenant seulement 97 individus.

Le Centre de conservation des loups participe au fédéral Plan de survie des espèces pour le loup gris mexicain. Depuis 2003, le WCC a joué un rôle essentiel dans la préservation et la protection des espèces en péril grâce à une reproduction et une réintroduction soigneusement gérées. À ce jour, trois loups mexicains du Centre ont eu l'occasion extraordinaire de reprendre leur place légitime dans le paysage sauvage.