Articles récents

Les archives

Douche de louveteau mexicain

Pup_shower 2 

Doublez votre don pour les Lobo Pups - aujourd'hui seulement !

Veuillez vous joindre au Centre de conservation des loups pour célébrer la naissance de quatre louveteaux gris mexicains en danger critique d'extinction et leur rôle dans la récupération de leurs espèces rares et en péril !

Tous les dons (jusqu'à $10 000) faits AUJOURD'HUI seront jumelés 1 pour 1 grâce à un généreux don de la présidente du conseil d'administration du COE, Martha Handler. S'il vous plaît, aidez-nous à rencontrer ce match! Bonus : tous les donateurs de $50 et plus recevront une copie 5 x 7 d'une photo de f1505 (surnommée "Trumpet" pour ses couinements de chiot loup)

Veuillez faire un don ICI Aujourd'hui!

La louve grise mexicaine F1143 (affectueusement surnommée Rosa) a donné naissance à une adorable petite fille le 4 mai. Trois semaines plus tard, F1226 (alias Belle) a accueilli son adorable trio dans le monde. En plus d'être mignons, les prédateurs de poche représentent la participation active du COE dans un effort pour sauver une espèce de l'extinction. Le WCC est l'un des 54 établissements aux États-Unis et au Mexique qui participent au plan mexicain de survie des espèces de loups, une initiative binationale dont l'objectif principal est de soutenir le rétablissement des loups mexicains dans la nature par l'élevage en captivité, l'éducation du public et la recherche.

Arrière plan

Le loup gris mexicain (Canis lupus baileyi) ou "lobo" est la lignée de loups la plus génétiquement distincte de l'hémisphère occidental et l'un des mammifères les plus menacés d'Amérique du Nord. Au milieu des années 1980, la chasse, le piégeage et l'empoisonnement ont provoqué l'extinction des lobos à l'état sauvage, avec seulement une poignée restant en captivité. En 1998, les loups ont été réintroduits dans la nature dans le cadre d'un programme fédéral de réintroduction en vertu de la Loi sur les espèces en voie de disparition. Aujourd'hui aux États-Unis, il existe une seule population sauvage comprenant seulement 97 individus - une diminution par rapport aux 110 recensés fin 2014.