Articles récents

Les archives

Un juge ordonne à l'USFWS de reprendre les libérations de loups rouges captifs

Stare Red Edit Wide Sm

Le juge du tribunal de district américain Terrence Boyle, du district oriental de la Caroline du Nord, a statué dans une affaire portée par le Centre sud du droit de l'environnement(SELC) que le US Fish and Wildlife Service doit élaborer un plan d'ici le 1er mars de cette année pour reprendre la pratique réussie de relâcher des loups rouges en captivité dans la zone de récupération du loup rouge en Caroline du Nord. La ordonnance du tribunal interdit temporairement à l'agence de mettre en œuvre son récent changement de politique interdisant la libération de loups captifs dans la nature.

SELC a poursuivi l'USFWS en novembre 2020 pour violation de la loi sur les espèces en voie de disparition liée aux nouvelles politiques de l'agence qui interdisent les stratégies de gestion éprouvées pour récupérer la seule population restante au monde de loups rouges en danger critique d'extinction. SELC a porté plainte au nom de la Red Wolf Coalition, Defenders of Wildlife et Animal Welfare Institute.

"L'agence doit cesser de gérer l'extinction et prendre à la place des mesures significatives pour reconstruire la population de loups rouges sauvages en Caroline du Nord."

SELC Avocat principal Sierra Weaver

La population de loups rouges sauvages ne compte actuellement que huit individus connus (à collier), une baisse spectaculaire par rapport aux près de 150 dénombrés à la fin des années 2000. De plus, pour la première fois en près de trois décennies, aucun chiot n'est né dans la population sauvage en 2019 et 2020.